08 janvier 2007

La presse de qualité a besoin de vous!

Dans l'édito du monde diplomatique de ce mois-ci le rédacteur en chef, Ignacio Ramonet fait part des difficultés que connaît actuellement la presse écrite. Le monde diplomatique ne fait malheureusement pas exception. La production d'information a malheureusement un coût. Pour soutenir des publications, qui comme le Monde Diplomatique essayent de développer une information de qualité la plus indépendante possible (la pub ne pèse pas plus que 5% de leur chiffre d'affaires), il faut s'abonner.

Il y a déjà une offre étudiant à partir de 39,50 € pour un an. Ce n’est vraiment pas cher pour une info de cette qualité. Alors abonnez vous!!!

PS: Pour les mauvaises langues: J'ai pas reçus un sou du monde diplo, c'est de la pub gratos (eh oui! bizarre, bizarre) c'est mon côté militant... :- )

3 commentaires:

Yves Michel a dit…

J'en viens à me dire que lorsque j'achète LaLibre,LeSoir,LeMonde ce n'est plus seulement pour posséder un produit qui m'offre de la satisfaction de consommateur mais un soutien au même titre que les modules des Iles de Paix ou les marqueurs Fondation Damien.
Mais combien de temps,tiendront-ils comme cela,les quotidiens?
Le Soir s'effondre,LaLibre surnage,Libération devient Rodschild,La Cité oublié,etc,etc

Yves Michel a dit…

Je peux encore mettre un pt mot?
Le Monde a une réputation prestigieuse.Autrefois,je pensais que LeMondeDiplomatique écrivait dans le même sens.Or il n'en est rien.C'est une publication d'opinion très marquée.Rien à voir avec LeMonde.Cette ambiguité me gêne.Même si ce mensuel va souvent dans le sens de mes opinions,je n'apprécie pas d'être embarqué dans un fleuve à courant unique et subjectif.
Mais cela reste une source d'informations tout à fait indispensable néanmoins comme...
( Daniel Mermet "Va voir si j'y suis"France Inter)

Tom a dit…

Je pense justement que c'est l'opinion bien marqué du monde diplo qui fait toute sa pertinence. C'est, à mon avis, l’objectivité" molle d'un Soir ou d'une Libre qui leur fait perdre des lecteurs. L'objectivité n'est qu'un mythe. Un bon journal doit avant tout être honnête et s'affirmer clairement.

Quant à savoir combien de temps la presse résistera, personne ne le sait. Je pense personnellement que l’on va d’une part voir un développement encore plus grand des gratuits et d’autre part vers une information hyper pointue et hyper fouillé…a un prix exorbitant (avec tout ce que cela implique d’un point de vue d’accès à l’info). Ceci n’est évidemment qu’une intuition et j’espère que l’avenir me donnera tort.