09 mai 2008

Basecamp: gestion de projets en ligne

Voilà un billet qui dénote un peu par rapport aux autres mais le sous titre de ce blog n’est-il pas les jours passent mais ne se ressemblent pas ;-).


Grâce à différents stages j’ai pu remarquer- ce qui en soit n’est pas la découverte du siècle:-)- que la communication et la collaboration en entreprise pose souvent problème. C’est pourquoi j’ai proposé à mon entité de stage actuel d’utiliser Basecamp. J’ai la chance d’avoir un maître de stage qui n’as pas de réticence face aux nouvelle technologies et il ma proposé de présenter l’outil ce que j’ai fait ce matin.

Mais d’abord qu’est ce Basecamp? je vais faire une très rapide description. Il s’agit d’un outil de gestion de projets en ligne. Grâce à une série de fonctions l’outil permet de faciliter la collaboration et la gestion d’un projet tant en interne qu’avec ses clients. Au lieu d’avoir les informations éparpillées dans des dizaines de mails et coup de fils tout est centralisé en un seul lieu. De plus le programme est en ligne, cela veut dire qu’il ne nécessite pas d’installation et peut être accessible depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet. Pour en savoir plus allez voir ici.


Les réactions par rapport à l’outil ont été très positive et ils vont commencer à l’utiliser sur quelques projets. Bien entendu il restes des questions et une légère méfiance, ce qui est tout à fait normal face à un nouvel outil.

Je pense que Basecamp va vraiment les aider dans un travail de tous les jours mais en plus il va pouvoir servir indirectement comme outil de promotion vis à vis de leurs clients. Cela montre une entreprise ouverte, capable de s’adapter et innovante. Voilà comment combiner communication interne et externe.


Précision: Je n’ai aucun lien avec la société qui héberge Basecamp, je pense simplement qu’il s’agit d’un bon produit.

3 commentaires:

Francois T a dit…

L'expérience que j'en ai, c'est que l'outil est génial mais est difficile à faire fonctionner dans la durée. Il faut maintenir l'attention et la pression pour que Basecamp fonctionne au mieux.

Tom a dit…

Tu l'as utilisé dans quel cadre? Pourquoi dis tu que dans la durée il est difficile à faire fonctionner? Ton expérience m'intéresse.

Francois T a dit…

Voilà seulement que je vois cette réponse, mais mieux vaut tard que jamais, n'est-ce point?

On l'a utilisé dans le cadre d'un vaste processus de réforme utilisé par le GRACQ - Les Cyclistes Quotidiens, association pour laquelle je milite.

L'idée était de poser le constat des dysfonctionnements de l'institution puis de proposer des pistes de solutions. Pour ce faire, une AG a été convoquée lors de laquelle plusieurs "groupes thématiques" ont été chargés d'avancer des solutions, chacun pour la matière dont il relevait.

Nous étions convenus, dans un second temps, de convoquer une seconde AG pour entériner toutes les avancées acquises.

Entre les deux, précisément, il était question de travailler en groupe avec Basecamp. C'est principalement comme cela que devait avancer le travail. Des pistes brutes émises lors de la première AG, Basecamp devait permettre la formulation de solutions concrètes, applicables, élaborées participativement et collectivement.

Que ce soit dû à la complexité de l'outil, au fait que tout le monde n'a pas internet ou ne souhaite pas l'utiliser... Cela a fonctionné pendant une semaine, puis s'est laissé allé, pour finir par s'éteindre à petit feu.

Et c'est dommage, car tant dans l'esprit que dans la lettre, même s'il peut être perfectionné techniquement, Basecamp me semble un outil super!