28 mars 2007

Elio himself

C’est donc ce matin que j’ai interviewé Elio Di Rupo. Ça été l’occasion pour moi de visiter un peu Mons dont la Grand Place est très agréable sous ce soleil printanier. Dans l’ensemble, ça s’est bien passé. Je dois avouer que je me suis laissé un peu éblouir par le personnage. Comme tout bon politicien il sait comment séduire et finalement c’est quelqu’un de plutôt sympa. Attention ! on peut trouver quelqu’un sympa et ne pas forcement être d’accord avec lui, je parle ici de lui uniquement en tant que personne pas de la ligne politique de son parti (à vous de juger une fois que la vidéo sera en ligne : d’ici lundi ou mardi). .

J’aimerais aussi ici répondre au militantisme d’himself. Que le PS ait des choses à se reprocher, qu’à Charleroi les pratiques soient scandaleuses, que les « bourdes » de Flahaut soient plus qu’énervantes, que Daerden soit la quatrième personnalité la plus populaire de Wallonie peut passablement énerver… Bref, beaucoup de ses remarques sont pertinentes. Cependant gare au simplisme et j’en parle d’autant mieux que je suis et continue à tomber dedans dans mes interviews.

Au départ je croyais qu’il fallait absolument « rentrer dans le lard » pour faire sortir quelque chose de nos politiques. Ce n’est pas top comme approche. Après cette petite expérience, j’ai pu me rendre compte qu’une fois que l’on laisse les politiques s’exprimer, il y a dans leurs discours, plus de sincérité que l’on pourrait le croire. Je ne tombe pas dans l’angélisme non plus ; évidement que la langue de bois est là sur les questions qui ennuie, évidement que l’on doit pouvoir embêter nos politiques sur des dossiers sensibles. C’est d’ailleurs le rôle de l’interviewer d’essayer de faire en sorte que son interlocuteur soit le plus sincère possible et faire ressortir les contradictions dans le discours de celui-ci. Cela est hyper compliqué (j’y suis pas encore) et surtout cela nécessite du temps !!! Et quels sont encore, les lieux médiatiques où le temps est donné aux politiques ne fusse que pour développer une idée. Peu ou pas. C’est a mon avis, notamment à cause de cela que l’on a l’impression que nos élus sont plus habitués au bon mot plutôt qu’au débat de fond.

Revenons à nos moutons. Est-ce que la diatribe anti-PS d’himself est justifiée. Oui et non.

Oui car comme je l’ai déjà dit il soulève une série de questions qui mérite repose. Non, car il laisse sous-entendre qu’un président de parti doit être responsable des agissements de tout ses membres, ce qui n’est pas faisable ni souhaitable. Ce qu’il doit cependant faire c’est prendre des mesures face à ceux qui sont en contradiction avec l’éthique politique (A-t-il pris toutes les mesures nécessaires ?) Ensuite pour certains dossiers ce que l’on lit dans la presse ne suffit pas toujours (je l’ai appris à mes dépens). Plusieurs problèmes : incompétence du journaliste, manquent de temps pour préparer son sujet (contrainte de production toujours plus forte ; vrai drame de la presse actuel il faut produire à tout (petit) prix) et manque d’espace pour exprimer toute la nuance que l’info mériterait (1min20 au JT c’est peu…).

Et pour finir j’ai un peu du mal avec l’utilisation du pseudo. Si le but est de mener une croisade anti-PS alors dévoile ton identité et assume. Et pourquoi pas ne pas faire un blog dans lequel tu répertories de manière argumenté et intelligente toutes les coquilles du PS ? Cela pourrait être constructif et instructif plutôt qu’être simplement vindicatif.

Tout cela n’est que mon avis à moi tout seul, mais comme c’est mon blog je fais ce que je veux :- ).

PS 1 (non ce n’est pas un soutien caché et subtil :- ) ) : L’entretient avec Di Rupo devrait être en ligne lundi ou mardi.

PS 2 : Je préfère une réaction comme celle d’himself (même si je ne suis pas d’accord sur tout) que pas de réaction du tout... ça alimente le débat.

2 commentaires:

Mateusz a dit…

A lundi alors...

himself a dit…

Salut camarade.
Quelle analyse longue et intéressante qui flatterait mon ego, si j'étais narcissique. ..(?!)
Cela mérite réponse, voire plus. Je vais donc faire bref, maintenant.
Vu que tu me consacres 5 X plus de place que le Camarade Elio (tu viens de te griller!), ne devrais-tu pas intituler ton message "helios himself" ?

Petites précisions, je ne suis ni militant, ni en croisade anti-PS.
Sans doute, juste un petit peu révolté contre ces insultes permanentes à l’honnêteté intellectuelle, l'éthique, la démocratie et la bonne foi des braves gens souvent manipulés ou endormis par des manières conventionnelles.
Les « affaires », on en entend parler à grands cris outrés chaque jour depuis des décennies (et visiblement encore pendant longtemps, vu le niveau d’endormissement de la conscience citoyenne).

Quand on a la rare occasion d’exprimer sa ire, c’est soudain le silence gêné, voire tétanisé mais/et certainement complaisant, question d’éducation peut-être, avec le respect des aînés ou des gens « importants ». Un zeste d’incompréhension.

Entretemps, c’est avec beaucoup d’intérêt que je suivrai ton interview du jour … à Mons ?
Il me semblait que le gouvernement wallon était établi à Namur. Well, …